Accessibilité et transparence

Nous croyons qu’il est important de communiquer avec transparence et honnêteté avec nos clients au sujet de nos fournisseurs et partenaires.
Tout peut être mieux fait, comme nous le savons… Nous faisons de notre mieux pour travailler tout en respectant l’homme, l’animal et l’environnement, et nous nous efforçons continuellement d’améliorer la version de nous-mêmes et de nos chaussettes.

Qui sommes-nous ?
Nadia De Leyn, épouse de Kris (l’homme qui répare tout aussi longtemps qu’il le peut ou qui va travailler lui-même et fabrique des meubles avec des matériaux résiduels abîmés). Notre empreinte écologique n’est pas propre à première vue (Kris a 5 fils, j’en ai 1), mais nous compensons autant que nous le pouvons, habituellement… Nous achetons principalement de l’occasion, portons tout jusqu’à l’os, aimons les matériaux naturels, préférons acheter chez l’agriculteur, nous nous concentrons sur les plantes indigènes, cultivons des herbes sauvages et nous appliquons autant que possible les principes de la permaculture.

Le concept
100% belge, une collection basée sur 7 couleurs avec lesquelles nous pouvons réaliser de nombreuses combinaisons. Nous résistons à la Fast Fashion et aux tendances erratiques. Nous ne vendons pas de teasers genre édition limitée. Toutes nos chaussettes sont permanentes, pratiques, surtout quand il s’agit de chaussettes, vous savez… Au fait, vous pouvez les acheter séparément, si vous voulez.

Production Zokk’n
Malheureusement, nous n’avons pas trouvé de partenaire belge pour fabriquer des chaussettes pour nous, à cause des petites quantités et du fait que nous sommes des débutants. Nous voulons quand même rester en Europe et au Portugal nous avons visité Fiorima, une entreprise moderne à Braga, près de Porto, connue pour son savoir-faire et sa qualité. Depuis le 1er décembre 2018, Fiorima consomme de l’énergie 100% renouvelable. D’ici 2020, ils disposeront d’un système photovoltaïque pour leur propre usage. Ils offrent un certain nombre de garanties sur lesquelles nous sommes très attachés :

  • SA8000 : 2014 (Social Accountability International)
  • OHSAS 18001 : 2007 (Santé et sécurité au travail)
  • ISO 14001 : 2015 (Environnement)
  • ISO 9001 : 2015 (Qualité)
  • GOTS – Norme mondiale sur les textiles biologiques
  • Oeko-Tex 100 : Testé pour les substances nocives

Fil utilisé
Notre fil est composé de 85% de laine mérinos ! Aussi 13% polyamide et 2% élasthanne pour la force et le confort, il attend des alternatives naturellement dégradables (mais elles ne sont pas encore sur le marché). Les chaussettes mérinos ont généralement beaucoup plus de polyamide et d’élasthanne. Nos chaussettes mérinos n’ont pas de revêtement et ne peuvent donc pas être lavées à 40°C. Un programme laine (30°C) et du savon de laine sont fortement recommandés. Nous demandons donc à nos clients de faire un petit effort. Certaines personnes abandonnent définitivement, mais nous croyons fermement en notre concept et en l’importance de l’entretien durable. Vous savez : pour une raison quelconque, il n’est pas nécessaire de mentionner l’élasthanne s’il n’y a que 1% dans le fil. Qui inventerait une telle chose ?
Igea (Prato – Italie) est le filateur et fournisseur de Fiorima. Ils garantissent que notre fil est filé avec de la laine sans mules. Les animaux ne sont donc pas maltraités. Depuis 2010, une installation photovoltaïque est active sur les plafonds des entrepôts d’Igea, avec 2000 panneaux, pour une production annuelle de 550 MW, ce qui correspond à 50% des besoins de l’entreprise, avec une réduction annuelle de 400 tonnes de CO² environ. Nous n’avons pas encore visité cette entreprise par manque de budget.

Étiquette
A l’arrière de chaque chaussette se trouve une étiquette en coton biologique. Le nom de la référence est brodé à l’intérieur et notre logo à l’extérieur. Les étiquettes sont fournies par le groupe REBIL à Aix-la-Chapelle, Allemagne. Vous savez : notre premier envoi d’étiquettes au Portugal a été déclaré manquant par bPost (elles ont ensuite été retrouvées, et restent chez le tricoteuse). REBIL nous a secourus et en un week-end a recréé des étiquettes, les a envoyées directement au Portugal, et la deuxième commande est arrivée plus tôt que la première. Au même prix, on n’a jamais eu l’intention de profiter de la situation. Quoi qu’il en soit, un partenaire durable en ce qui nous concerne ! Mais, encore une fois, nous n’avons pas encore visité cette entreprise en raison d’un manque de budget. Leurs garanties d’affilée :

  • Oeke-Tex 100 : Testé pour les substances nocives
  • ISO 14001 : 2015 (Environnement)
  • ISO 50001 : 2011 (Norme de gestion de l’énergie)
  • indice de Higg
  • ISO 9001 : 2015 (Qualité)
  • OHSAS 18001 : 2007 (Santé et sécurité au travail)

Emballage
Nous avons réfléchi longuement à la façon dont nous pourrions apposer des étiquettes sur nos chaussettes. Nous voulions absolument éviter ce truc en plastique, vous connaissez. L’autre truc en métal sur les orteils aussi.
On a fait des wraps. Avec une wrap, nous pouvons garder jusqu’à 7 chaussettes ensemble et, en attendant, donner des informations sur le matériel et les instructions de lavage. L’imprimeur est Baskerville de Kontich. Les enveloppes sont imprimées sur du papier Cycle offset 170 g, fabriqué à partir de fibres 100% recyclées. Baskerville utilise des encres végétales (70% quadri /100% Pantone), imprimées presque sans alcool.
Le tri sélectif des déchets contribue à la préservation de l’environnement.
De plus, nous achetons également des boîtes aux lettres en carton recyclé que nous scellons avec du ruban adhésif. Nous économisons pour nos propres boîtes imprimées…
Lorsque nous recevons nous-mêmes les produits dans des boîtes, nous les dépouillons complètement de leur plastique et nous les réutilisons lorsque nous devons envoyer nous-mêmes un grand colis. Nous le faisons aussi avec tout le matériel de remplissage que nous recevons malheureusement parfois gratuitement.

Marketing
Pour la conception de notre logo et de notre identité visuelle, la photographie du produit ainsi que la séance photo, nous avons travaillé avec des jeunes talents locaux. Remerciements éternels à Shtick de Berchem, Thomas Nagels Photographie de Brasschaat et Tone & Co de Bornem et son équipe (Photographie : Oona Smet // Styling : Marieke De Pauw – Liza Babylon // Modèles : Sarah Currinckx – Kenny Smet // Modèle de Jackie Lee Anvers). Si nous voulons imprimer un petit nombre de cartes de visite, nous aimerions aller à l’imprimerie Marc Troch à Ekeren.

Matériel photo
Il est important de disposer d’une imagerie puissante pour soutenir le détaillant. Nous avons choisi Re-board, un carton avec une âme en nid d’abeille, recouvert sur les deux faces d’un papier kraft blanc enduit. Il s’agit d’un matériau léger et respectueux de l’environnement par rapport aux matériaux couramment utilisés (plastique) pour une telle promotion. Durable tant que nous le manipulons avec soin. Ce qu’il y a de mieux : nous avons dû nous décider rapidement et commencer à travailler avec Drukland sans savoir ce que l’entreprise représente en termes de durabilité.

Imprimer
Nous avons acheté un Epson ET-2650 pour éviter les cartouches d’encre. Cette imprimante fonctionne avec des réservoirs d’encre intégrés. Notre papier d’impression est du papier kraft gris recyclé.

Hosting
Combell s’engage en faveur de la responsabilité sociale de l’entreprise. Ils travaillent sur des relations durables avec la clientèle, se concentrent sur des employés heureux, choisissent une politique d’achat, d’utilisation, de réutilisation et de recyclage durable et jouent un rôle actif dans le soutien des communautés.

Banque
Nous avons un compte chez Triodos, car la banque éthique est également importante. Avec cette décision, nous ne nous sommes pas facilité la tâche. Nous n’avons pas de carte bancaire et au début, il n’y avait même pas d’application disponible. Nous trouvons aussi que Triodos est un peu déficient dans son service aux petites entreprises comme la nôtre. Quoi qu’il en soit, tout pourrait être mieux, nous savons….

RSE
Sur une très petite échelle, nous avons soutenu deux organisations : Filets Divers (offre des opportunités aux personnes en situation de pauvreté) et l’association Downsyndroom Vlaanderen. Cela a été fait avec leur approbation préalable. Nous n’accorderons jamais de rabais sur les chaussettes ou ne ferons jamais de promotions pour nous-mêmes. C’est logique, car nous ne souffrons pas de stocks qui doivent être vendus rapidement. Lorsque nous pensons à des actions, nous ne le faisons que dans l’intérêt de ces organisations importantes. Vous savez : le soutien est basé sur le nombre de chaussettes vendues et en tant que petite entreprise, nous avons peu de connaissances et de ressources pour mener une grande campagne. Nous y préparons ….